Les responsables des organisations syndicales et patronales sont convoqués le 10 octobre par le gouvernement pour une réunion sur la réforme des retraites avec le haut-commissaire, Jean-Paul Delevoye.

Pour le Premier ministre Philippe, il s’agit d’une « réunion de synthèse et de conclusion (…) pour dire ce sur quoi nous sommes d’accord, pour dire ce que nous considérons comme acquis, et pour ensuite ouvrir une deuxième phase de consultation sur les questions qui resteront à trancher ».

Il précise : « Notre calendrier ne variera pas, nous avons pour ambition de présenter un projet de loi en matière de retraite dans le courant de l’année 2019 » (1).

La Tribune des travailleurs examine très précisément, en une pleine page, les intentions du gouvernement : la mise en place d’un système par points avec la disparition de toute notion de durée de carrière et de statuts particuliers. Avec une valeur du « point » définit par le gouvernement sur les critères économiques du moment, la fin de toutes les garanties de solidarité collective, bonification pour enfants, réversion, prise en compte des périodes de chômage etc.