Peut-on laisser Macron tout privatiser ? Les infos vidéo du POID du 12 janvier 2018

agents collèges 78

 

nouveaulogopoid Tract du 9 janvier 2018

 

Peut-on laisser Macron tout privatiser ?

Le gouvernement Macron-Philippe a décidé de réduire la dépense publique de 60 milliards d’euros.

Cette amputation de 60 milliards d’euros signifie concrètement la suppression de 120 000 emplois et la privatisation des services et entreprises publics.

Tous les secteurs sont concernés, avec des conséquences désastreuses pour la population et les personnels concernés.

Quelques exemples :

  • des personnels territoriaux transférés au privé : le conseil départemental des Yvelines a voté, le 22 novembre dernier, la privatisation des services de nettoyage et de restauration des 114 collèges du département. Toutes les études sur la restauration scolaire et l’entretien montrent que lorsqu’il est confié aux entreprises privées ; le service rendu aux élèves est plus cher et moins bon ;
  • pour répondre au principe de la « concurrence libre et non faussée » imposé par l’Union européenne, la SNCF et le gouvernement mettent en œuvre la logique du moindre coût et de la rentabilité immédiate, au profit des entreprises privées. Et les pannes s’enchaînent…
  • le processus de privatisation de La Poste a entraîné une augmentation de la charge de travail des facteurs et la polyvalence des guichetiers. Les usagers sont largement perdants : augmentation du prix du timbre et dégradation du service rendu ;
  • les mêmes problèmes sont posés pour Engie : les tarifs réglementés ont été déclarés contraires au droit de l’Union européenne. Engie, qui pratiquait des tarifs moins élevés que ses concurrents, a donc été contrainte de les augmenter (6,9 % dès janvier et des hausses successives sont annoncées pour les année à venir).

Depuis vingt-cinq ans, tous les gouvernements successifs ont participé à la politique anti-services publics en application des directives de l’Union européenne qui ordonnent la destruction des monopoles.

Pour répondre aux besoins de la population, il est urgent de rétablir le service public dans tous les secteurs. Ce qui pose la question du rétablissement des monopoles… et de chasser Macron et sa politique.

C’est le sens de l’appel adopté par la conférence nationale pour l’unité, à l’initiative du Mouvement pour la rupture avec l’Union européenne et la Ve République, qui s’est tenue le 2 décembre dernier et dont les adhérents du POID sont partie prenante.

Cette conférence a rassemblé des travailleurs et militants ouvriers de toutes tendances, mandatés par plus de 17 000 signataires de l’appel « Unité pour chasser le gouvernement Macron-Philippe ».

Les délégués ont décidé de s’adresser à l’ensemble des partis et organisations politiques qui ont pour origine le mouvement ouvrier et démocratique afin de leur proposer l’organisation en 2018, dans l’unité, d’une manifestation nationale dans cet objectif.

Pour sa part, le POID a répondu positivement à cette proposition.

Lisez toutes les informations concernant les mesures de privatisation annoncées par le gouvernement Macron-Philippe dans La Tribune des travailleurs.

Prenez contact avec le POID

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s