Collège Amédée Dunois de Boissy Enseignants, agents et parents se mobilisent pour le maintien de 3 emplois aidés

SNES-SNFOLC-Parents indépendants-FCPE-PEEP

UNE DÉLÉGATION, CONSTITUÉE DE PARENTS D’ÉLÈVES DU COLLEGE AMEDÉE DUNOIS, DES PERSONNELS ENSEIGNANTS ET DES AGENTS SE RENDRA A LA PRÉFÉCTURE ET A L’INSPECTION ACADÉMIQUE

pour garder ses 3 personnels en emplois aidés, devenus indispensables à son fonctionnement.

À M. Le préfet

À Mme l’Inspectrice d’Académie

Nous vous transmettons la lettre que les enseignants du collège Amédée Dunois à Boissy Saint Léger, avec leurs sections syndicales FO et SNES, ont fait parvenir aux parents d’élèves, après vous avoir adressé un précédent courrier, sans réponse de votre part le 9 octobre dernier.

Réunis ce jeudi 16 novembre, nous avons constaté que la présentation de la situation par les enseignants et les personnels du collège confirmait totalement les informations extrêmement inquiétantes de cette lettre depuis le non renouvellement de 2 personnels en emplois aidés (CUI : « contrat unique d’insertion »)

  • Il y a une réelle mise en danger des élèves avec une impossibilité d’appliquer les normes d’hygiène et de sécurité dans le réfectoire ainsi que dans les salles de classe et autres locaux

  • La mobilisation de l’ensemble des agents y compris les agents de maintenance à la cantine empêche précisément le suivi normal de ces travaux de maintenance nécessaires à la sécurité des élèves et de l’ensemble des personnels pour un bon fonctionnement du collège

  • Sur la pause méridienne, aucun agent ne peut désormais remplacer l’agent d’accueil puisque tout le personnel est mobilisé au réfectoire. Aucune surveillance n’est donc possible, il n’y a plus personne à la loge le midi !

  • Le fonctionnement de la cantine est suspendu à la présence d’un des agents qualifiés pour la maintenance mais non pour les différentes tâches du service de cantine

  • Le lessivage des salles ainsi que du réfectoire ne peut être assuré correctement voire même, certains jours, ne peut pas être assuré du tout

  • Il n’y a plus de lumière dans le couloir du CDI, des prises électriques sont dénudées, des chauffages ne fonctionnent pas toujours…

  • Les agents doivent se déployer et passer constamment d’un poste à un autre pour pallier le manque de personnel. Ils font état d’une fatigue excessive.

  • Les taches effectuées par les postes de CUI sont désormais à leur charge

Force est de constater que votre administration n’a pas pris la mesure de la situation qui est celle d’un établissement où l’hygiène et la sécurité sont mises en cause et qui se retrouve en état de ne plus pouvoir fonctionner. La conséquence est qu’il peut se retrouver effectivement bloqué au premier arrêt-maladie.

Des mesures urgentes doivent être prises pour :

  • le renouvellement des deux emplois de CUI dont celui de Mme Hafar (contrat non renouvelé depuis le 7 novembre 2017)

  • Le maintien d’un troisième, celui de M. Mina dont le contrat arrive à son terme le 13/12/2017

C’est pourquoi, nous vous prions instamment de recevoir de toute urgence la délégation représentative que nous avons constituée.

UNE REUNION D’INFORMATION SE DEROULERA AU COLLEGE LE 30/11/17 à 18 h

Image associée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s