thiais 1

Jeunes, travailleurs, militants sont frappés d’indi-gnation et d’angoisse devant la marche à la guerre qui se généralise dans le monde entier.
Partout, l’impérialisme américain crée le chaos. Menace d’intervention militaire contre le Venezuela et appui à la déstabilisation intérieure. En Mer de Chine, les discours guerriers de Trump au-delà de la Corée du Nord, visent le peuple chinois. En Irak, la ville de Tal Afar et de ses 200 000 habitants sont bombardés.
En France, les travailleurs sont directement concernés : le gouvernement Macron est totalement engagé dans le soutien à la politique de guerre de l’impérialisme américain.
N’est-elle pas d’une brûlante actualité, cette affir-mation du Programme de fondation de la IVe Internationale « Sans révolution socialiste et cela dans la prochaine période historique, la civilisation humaine est menacée d’être emportée dans une catastrophe » ?
Travailleurs, militants, jeunes, la IVe Internationale ne cache pas son but : « Sa tâche stratégique ne consiste pas à réformer le capitalisme, mais à le renverser. » (Le Programme de transition).
Le combat pour en finir avec ce régime de guerre et d’exploitation, c’est le combat pour le socialisme.
Cela suppose de combattre pour l’indépendance du mouvement ouvrier : indépendance vis-à-vis de toutes les institutions de l’impérialisme, de l’ONU, de l’Union européenne, et en France, des institutions de la Ve République.
Dans notre pays, le gouvernement illégitime de Macron, qui appuie la politique guerrière de Trump, a engagé une guerre sociale contre les travailleurs, les jeunes, les organisations :
Code du travail, Sécurité sociale, services publics, tous les acquis arrachés par une lutte de classe séculaire sont menacés. Macron applique avec brutalité et rapidité les exigences de l’Union européenne de destruction des conquêtes sociales et démocratiques.
L’heure est à la préparation des plus grands combats de classe, combats qui nécessitent d’agir pour le bloc uni des travailleurs et des organisations, pour la rupture avec l’Union européenne et la Ve République.
La IVe Internationale ne cache pas son objectif : aider à construire une nouvelle direction révolutionnaire de la classe ouvrière à l’échelle internationale et dans chaque pays, construire un parti révolutionnaire.
Dans quelques semaines à Paris, des délégués venus de dizaines de pays participeront à la Conférence mondiale du Comité d’organisation pour la reconstitution de la IVe Internationale (CORQI. Ensemble, ils discuteront des tâches à accomplir pour construire des partis ouvriers, pour aider au développement de la lutte de classe, pour le socialisme.
La TCI, section française de la IVe Internationale, appelle, comme elle le fait depuis plus de 30 ans, à se rassembler sur la tombe de Léon Sedov.
Nous rendrons hommage à toutes les victimes du stalinisme, aux militants de toutes qui ont combattu pour la démocratie ouvrière.
Nous rendrons hommage à tous ceux qui ont péri pour que vive et lutte la IVe Internationale.
Nous rendrons hommage à tous ceux qui, ont permis que soit assurée la continuité du combat pour le socialisme.
Travailleurs, militants, jeunes, la IVe Internationale vous invite à vous regrouper lors de ce rassemblement où elle exposera ses propositions politiques. Venez nombreux ! Ensemble préparons les combats à venir.

thiais 3